Après ces quelques jours passés à Salta, ayant refait notre plein de légumes frais, mais aussi de crème à l’Aloe Vera, de bois de Santal, de tisanes en tous genres et d’autres denrées totalement inutiles et donc indispensables, nous avions envie de retourner tricoter de nouveaux itinéraires dans les hauteurs de la Cordillère (du côté Argentin cette fois) que nous avions dû quitter plus rapidement que désiré . . .